Présentation des nouvelles fonctionnalités Lifedomus

 

Bonjour,

La rentrée approche et nous avons le plaisir de vous communiquer en avant première les prochaines fonctionnalités Lifedomus qui seront intégrées dans les prochaines semaines.

Module Universel Bi-Directionnel (IP, RS-232), vous pourrez à présent gérer tous types d’appareils audio/vidéo en bi-directionel et ainsi visualiser les retours d’états dans vos interfaces Lifedomus.

Ce module vous permettra de créer tous types d’interfaces selon vos gouts. (voir ci-dessus, une interface pour Squeezebox/Voco entièrement réalisée à partir des widgets Lifedomus). De nouveaux types de widgets ont pour l’occasion été intégrés (ex: le Widget liste, entièrement personnalisable).

Module SONOS. Lifedomus intègre nativement la gestion des produits Sonos et y ajoute une gestion de droits qui n’existe pas chez le fabricant.

Module Historique. En complément du module Consommations existant, ce nouveau module vous permettra de réaliser n’importe quelles analyses avancées ou statistiques sur l’ensemble des équipements de votre installation. Très intuitif à utiliser, l’utilisation de vos appareils ou les consommations énergétiques n’auront plus aucun secret pour vous.

Module Logique. En ajout du module Scénarios déjà existant,  ce nouveau module très puissant vous permet de créer n’importe quel scénario de type « complexe ».  (Ex:  S’il y a une consommation d’eau pendant la nuit supérieure à 50l en moins de 20 minutes alors l’arrivée générale se coupe, etc…).  Les possibilités sont infinies. (Ce module sera disponible courant octobre).

Protocole Modbus. Lifedomus intègre ce nouveau protocole à sa bibliothèque existante.

Module Universal Media Player.  Lifedomus ajoute à ses fonctions multimédia, la création automatique de jaquettes. Lifedomus génère automatiquement une interface graphique animée incluant les pochettes, le résumé et informations de l’ensemble de vos films et séries stockés sur votre réseau local.

Gestion Multiroom Vidéo. Via le module Universal Media Player, regardez  un  film dans Lifedomus ou sur la TV de votre choix via différents appareils comme la platine Dune par exemple.

Design Studio iPad.  Retrouvez l’interface que vous avez créé sur votre PC ou iMac directement sur votre iPad.

Nouvelles versions  iPhone, iPad HD, Android. Vous pouvez désormais trier les pièces, équipements, favoris comme vous voulez. 11 nouveaux types d’équipements ont également été ajoutés ainsi qu’une fonction zoom sur les 16 caméras.

Nouvelle gestion des Utilisateurs et Droits. Vous pouvez maintenant créer des « catégories » d’utilisateurs. L’Admin de Lifedomus peut également créer un utilisateur qui peut donner des droits à d’autres utilisateurs sans être lui-même administrateur.

Nouvelle gestion des images. Créer vos propres « tags » pour trier et retrouver vos propres images insérées dans Lifedomus. La création de vos interfaces/télécommandes seront plus aisées et rapides.

Ainsi que de nombreuses améliorations et optimisations dans Lifedomus Config Studio et Design Studio.

Cette nouvelle version Lifedomus est en Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Néerlandais, Portugais, Suédois, Russe, Chinois simplifié, Chinois traditionnel.

Toutes ces nouvelles fonctions, comme les précédentes, sont bien entendu toujours fournies gratuitement à l’ensemble de nos clients.

A bientôt

L’équipe Lifedomus

Nouvelle mise à jour Lifedomus 1.1.14 disponible !

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer une nouvelle mise à jour de Lifedomus.

Principales nouveautés dans la version 1.1.14 :

  • Protocole : Intégration du protocole MyHome-OpenWebNet pour l’utilisation du matériel radio et filaire de marque Legrand.
  • Configurateur : Ajout de la découverte automatique des périphériques IRTrans.
  • Configurateur : Ajout de la découverte automatique des périphériques Bitwise.
  • Configurateur : Distinction des types de caméras (Logitech, Axis, autres) et le format (MJPEG, RTSP).
  • Configurateur : Découverte automatique des différents types de caméras.
  • Configurateur : La liste des équipements peut être filtrée par pièces. Un clic à l’endroit du nom de la pièce sur la vignette de l’équipement active le filtre sur cette pièce.
  • Configurateur : Ajout de compteurs dans l’onglet vidéo
  • Configurateur : Amélioration de la synchronisation des listes lors de l’ajout, suppression et modification des objets dans le configurateur.
  • Configurateur : Optimisation des performances
  • Configurateur : Il est maintenant possible de modifier le label d’une propriété dans le device universel.
  • Accès à distance : Ajout de la fonction permettant d’épingler des boxs (utile pour l’utilisation et la connexion à distance).
  • Scénarios : Gestion de l’ordre d’exécution de tâches simultanées dans les scénarios.
  • Scénarios : Gestion du multi-paramétrage pour les actions des scénarios.
  • Restitutif : L’utilisateur peut sélectionner la langue d’affichage dans le restitutif.
  • Restitutif : Amélioration de la gestion d’affichage en mode homothétique des widgets génériques..
  • Restitutif : Ajout d’un nouveau type d’image dans le « what I see » : OnPress permet d’indiquer une image à afficher quand l’utilisateur clic sur le widget.
  • Restitutif : Ajout de la fonctionnalité permettant de créer une page de télécommande virtuelle sans avoir l’équipement existant et configuré.
  • Restitutif : Ajout d’un nouveau widget « HTML » permettant d’afficher des pages HTML provenant du WEB.
  • Restitutif : Ajout d’une fonctionnalité permettant de créer des pages invisibles dans un projet du restitutif. Ces pages peuvent être appelées à l’aide de la fonction correspondante dans le « what I do ».
  • Restitutif : Ajout de la gestion de l’affichage d’une pièce sous différents angles ou en format panoramique avec l’utilisation des pages cachées et de l’affichage 3D.

A très bientôt pour de nouvelles fonctionnalités.

L’équipe Lifedomus


Episode 4 : la création automatique d’interfaces

Dans notre épisode précédent, nous avons créé notre premier projet : la création de l’habitation et la déclaration d’un premier connecteur (une passerelle KNX dans notre exemple). Nous allons dans ce nouvel épisode créer les premiers équipements et découvrir le rendu dans le Restitutif.

La création des zones

Avant de créer les équipements, il va falloir définir les différentes zones de l’habitation : séjour, cuisine, chambres, extérieur… Le Configurateur propose toutes les sortes de pièces possibles, classées par types.

Image de prévisualisation YouTube

On voit dans la vidéo ci dessus qu’il est possible de personnaliser aussi bien le nom que l’image de la zone, très simplement, soit en piochant dans la bibliothèque du Configurateur, soit en uploadant vos propres photos. On peut bien entendu revenir quand on le souhaite sur le Configurateur pour modifier les photos associées aux zones, si on a changé sa décoration par exemple.

Notez la petite barre en bas de l’écran qui représente le clavier virtuel. La démonstration étant faite avec un clavier et une souris, nous n’avons pas utilisé ce clavier à l’écran. Mais si vous utilisez le Configurateur sur un ordinateur avec écran tactile, ce clavier virtuel prend tout son intérêt !

Ajout d’un équipement

L’ajout d’un équipement est aussi simple que l’ajout d’un bâtiment ou d’un connecteur comme nous l’avions vu précédemment. La vidéo ci-dessous vous le démontre en quelques étapes.

Image de prévisualisation YouTube

Nous avons ici défini deux équipements qui sont des circuits d’éclairage, avec un circuit simple (tout ou rien) et un circuit varié. Nous avons associé également les adresses de groupe KNX correspondantes pour l’allumage/extinction, la variation et les retours d’état. Nous ne l’avons pas fait dans cet exemple, mais d’autres adresses de groupe peuvent être complétées pour des fonctions supplémentaires comme le blocage, le forçage ou la minuterie.

Enfin, nous avons associé ces circuits d’éclairage à la pièce que nous avions précédemment définie. Nous avons donc une zone dans laquelle se trouve deux circuits, un varié et un non-varié, et Lifedomus en connaît les adresses de groupe. Nous lui avons donc donné toutes les informations nécessaires.

Restitutif automatique

Lifedomus ne nécessite qu’un travail de configuration. Il n’est pas nécessaire de passer à une autre application équivalente pour la création des interfaces graphiques dans laquelle il faudrait : créer les différentes pages des zones, appliquer une image de fond, ajouter les équipements de cette zone, lier les commandes de ces équipements aux équipements précédemment définis dans le Configurateur, lier les retours d’état, etc. Tout cela, certains doivent y être familier car c’est ce que proposait les solutions de contrôle et de supervision domotique jusqu’ici.

Chez Lifedomus, nous avons décidé de privilégier le quick&go en proposant le Restitutif automatique. La déclaration des zones et des équipements qui y sont rattachés suffit à construire automatiquement l’interface graphique et ce pour tous les appareils.

Image de prévisualisation YouTube

Comme vous le montre la vidéo ci-dessus, il suffit de lancer maintenant le Restitutif sur PC ou sur Mac pour voir apparaître la pièce que nous avons créé, le salon, et les deux circuits de lumières dans la liste des équipements. E si l’on ouvre l’application sur son iPhone, il en est de même immédiatement.

Synchronisation de tous les Restitutifs

Notez également que les différentes interfaces sont indépendantes : chacun peut naviguer dans le restitutif sans bloquer les autres utilisateurs. Lorsqu’une personne modifie par exemple l’état d’un circuit d’éclairage, tous les restitutifs sont mis à jour automatiquement si bien que chacun à vraiment une visualisation en temps réel de tout le système.

Il en est de même si l’on modifie quelque chose via le Configurateur. Si l’on ajoute par exemple une nouvelle prise commandée, celle-ci apparaîtra sur tous les Restitutifs immédiatement, sans devoir quitter et relancer les applications. Cela s’applique aussi bien que l’on soit chez soi ou à distance.

Dans le prochain épisode…

« Si le Configurateur crée automatiquement les interfaces graphiques, cela signifie que je ne peux pas les modifier ? » Et bien si ! LifeDomus  innove : le Restitutif se modifie par le Restitutif. On peut ainsi y modifier directement les images, les textes, ajouter des boutons des zones de « clics », ajouter des widgets, créer de nouvelles pages, … tout est possible ! A très vite pour le découvrir !

Episode 3 : pourquoi Lifedomus est universel ?

Dans les épisodes précédents, nous découvrions la Box, et nous l’avions branchée pour la première fois. Passons maintenant à ce que vous attendez tous : à quoi ressemble le configurateur Lifedomus ? Vous allez découvrir ci dessous les deux modules principaux accessibles depuis la page d’accueil du configurateur.

Création du premier site

En créant votre premier site, c’est-à-dire votre résidence ou celle de votre client, vous allez prendre rapidement connaissance de la logique de configuration de Lifedomus.

Lifedomus configurateur accueil

La vidéo ci dessous vous indique donc la marche à suivre : création d’un site, une maison ou un appartement, entrée des informations correspondantes, changement du visuel (qui peut être votre propre photo de votre maison !) et enfin, entrée du tarif du kWh.

Image de prévisualisation YouTube

Cette dernière information très importante va vous permettre de suivre la consommation au centime près de votre système domotique, sans ajout de matériel supplémentaire, c’est déjà intégré dans Lifedomus ! Nous verrons comment afficher votre consommation sous forme de graphique entièrement personnalisable dans un prochain épisode.

Ajout d’un premier connecteur

Revenons sur ce qu’est exactement un connecteur dans Lifedomus : c’est la façon de se connecter à n’importe quelle norme, n’importe marque de produit ou n’importe quel protocole. Lifedomus est conçu pour se connecter à tous les protocoles ouverts. Pour les protocoles fermés, nous envisageons de développer des partenariats et intégrer progressivement des derniers dans notre offre : certains d’entre eux sont d’ailleurs d’ores et déjà en cours de discussions.

Lifedomus configurateur connecteurs

Pour l’instant, 5 connecteurs sont disponibles : KNX (IP ou USB), EnOcean (USB), Zigbee (USB), Varuna3, NuVo (RS232 ou IP). Avec cela, on peut déjà faire beaucoup ! Et de nouveaux connecteurs vont être ajoutés petit à petit au fil des mises à jour. Sont déjà prévus très prochainement le Zwave et Legrand MyHome. Et puis ensuite : SqueezeBox, Sonos, audio/vidéo universel (infrarouge & RS232), etc.

Image de prévisualisation YouTube

La vidéo ci dessus vous montre comment se déroule l’ajout d’un connecteur, toujours en toute simplicité, sans aucune programmation. On sélectionne un connecteur, KNX IP dans notre cas, on modifie son nom, on lance la recherche automatique sur le réseau, on sélectionne la passerelle KNX/IP trouvée. Pour terminer, on active le lien entre Lifedomus et le KNX, ce qui est confirmé par l’affichage d’un petit bouton orange.

Dans le prochain épisode…

La prochaine étape est la découverte des différentes fonctions du configurateur et, surtout, l’ajout des premiers équipements.

Planification

Tout d’abord, une information sur l’état d’avancement de nos brevets : il nous est à présent devenu possible de communiquer sur leur contenu. Nous avons d’ores et déjà planifié plusieurs articles sur le Restitutif, qui seront publiés régulièrement ces prochaines semaines.

Certains d’entre vous ont d’ailleurs eu la primeur de découvrir notre solution complète la semaine dernière dans nos locaux. Pour les plus impatients, il est toujours possible de nous contacter et passer voir l’équipe pour une avant-première. Ce produit reste avant tout… le vôtre.

Mais avant la publication sur le Restitutif, il nous restait à voir dans le Configurateur trois modules :

  • Les évènements (Triggers)
  • La planification (Scheduler)
  • Les statistiques

L’article du jour portera donc sur la planification.

Le calendrier

Le calendrier servant de base pour la planification se présente sous cette forme :

  1. une vision mensuelle
  2. une vision hebdomadaire
  3. une vision journalière



Gérer sa planification

L’ajout d’une tâche se présente ainsi :

  • Sur la gauche, vous trouverez toutes les actions planifiables
  • Sur la droite, comment planifier l’action

Illustrons en détail la manière de procéder avec un cas concrêt : Je souhaiterai déclencher le scénario « Bonjour » tous les jours à 8h30 pendant 5 jours.

Les étapes sont alors les suivantes :
  • Sélectionner le scénario dans la liste de gauche (ici ‘Bonjour’)
  • Choisir la couleur qui donnera le visuel souhaité sur le calendrier (ici en ‘Violet’)
  • Choisir la date et l’heure de départ (ici le ’22 mai 2010 8h30′)
  • Sélectionner la fréquence (ici ‘Dally’)
  • Sélectionner la répétition (5 fois)
  • Valider
  • Voir le résultat dans le calendrier

Complétons notre planification au travers d’un autre cas de figure : Je souhaiterai déclencher le scénario « Bonne Nuit » tous les jours de la semaine à 22h30 et le week-end à à 23h45.

On procède ici en deux temps :
  • On planifie le scénario la semaine
  • On planifie le scénario pour les week-end

Supposons que le scénario « Bonne nuit » ne doivent pas se déclencher les 9 et 17 juin 2011. On peut procéder de deux manières :

  1. Soit supprimer directement les planifications concernées en cliquant sur la croix de l’élément concerné. Cette méthode sera certainement utilisée dans le cas où l’on veut ôter définitivement une planification et que l’on est certain de ne pas avoir à revenir dessus.
  2. Soit créer des exceptions qui vont inactiver certaines parties de la planification suivant les critères choisis. L’avantage de cette méthode réside dans le fait que la suppression de l’exception permet alors de revenir à la situation de planification initiale.

Dans le cas d’une situation réelle, une planification pourrait alors donner un tel résultat :

Cette présentation touche à sa fin, il nous reste donc à planifier le prochain article.

A très bientôt !

Les scénarios

La présentation du jour porte sur la gestion des scénarios via le Scenarios Manager.

Gérer les scénarios

La création d’un scénario consiste en 3 (ou 4) étapes :

  1. ajouter le nouveau scenario et lui attribuer un nom
  2. définir les actions (Action) qui se dérouleront en cas d’appel à ce scenario
  3. définir le moment (Timing) qui fera se déclencher l’action
  4. définir l’éventuelle valeur (Value) pour certaines actions (ex. la position d’un variateur)



Un scénario en détail

La vision suivante présente un exemple de scenario. Nous y retouvons la liste des actions souhaitées, et remarquons l’introduction de la notion de ‘Timeline’ permettant de générer des décalages relatifs dans la succession des actions grâce au paramètre ‘Timing’.

Participants et actions

Les participants proposés pour composer un scenario sont :

  • les devices (appareils), chaque appareil aura en fonction de son connecteur (et donc de son protocole) une série d’actions possibles et déclenchables : par exemple, en X10, la notion de forçage n’existe pas alors qu’en KNX cela est possible. Une lampe associée à un connecteur X10 ne présentera donc pas les actions de forçage.
  • les groupes de devices (regroupement d’appareils de même nature), pour les groupes d’appareils, la liste des actions possibles est constituée à partir des actions communes à l’ensemble des appareils. Ainsi, si un groupe de lampes panachent une lampe en X10 et une autre en KNX, alors l’action de forçage ne sera pas présentée.
  • les scénarios, dans ce cas, une seule action possible : ‘Run’. Il est donc possible de déclencher des scénarios dans un autre scenario.

Exemple : les variateurs (dimmer)

Dans cet exemple, l’utilisateur choisit :

  • de position à 12% la valeur d’intensité de son variateur
  • de déclencher cette action 3 minutes et 5 secondes après le démarrage/lancement du scénario

Exemple : les ventilations (flow/double flow)

Dans cet exemple, l’utilisateur pourra choisir :

  • de positionner la vitesse de la ventilation
  • de déclencher cette action immédiatement après le démarrage/lancement du scénario

Exemple : les scénarios

Dans cet exemple, l’utilisateur pourra choisir :

  • de lancer un autre scénario
  • de déclencher cet autre scénario 1 minute après le démarrage/lancement du scénario initial

Nous profitons enfin de ce dernier billet de l’année pour vous adresser nos meilleurs voeux et avec quelques jours d’avance, une bonne et heureuse année 2011

Utilisateurs et droits d’accès

La création d’utilisateur s’effectue avec le Users Manager.

Il est possible de créer autant d’utilisateurs que nécessaire. Chaque utilisateur aura alors ses propres caractéristiques :

  • les informations standard : pseudo, nom et prénom(s), mot de passe, e-mails et téléphones (pour les alertes)
  • les paramètres pour le Restitutif : langue d’affichage, formats de date et heure, type de clavier virtuel pour les dalles tactiles (ex. iPhone, ou clavier français azerty, …)
  • le rôle : ce type (Designer ou User) permettra ou non de créer ses propres pages graphiques

L’attribution et la définition des droits d’accès sont spécifiques à chaque utilisateur. Cette approche permet de moduler les accès en fonction des personnes devant utiliser l’application. Cette notion est particulièrement importante pour ventiler des droits de manière fine et précise.

L’outil d’affectation des droits est le ‘Users  Rights’. Il permet de positionner ces droits en local et/ou à distance (Local/Remote) dans 3 domaines :

  • les pièces (Rooms)
  • les appareils et les actions (Devices/Actions)
  • les groupes d’appareils (Devices Groups)

Local/Remote

Il est possible de différentier les droits en fonction de l’endroit géographique où l’on utilise le Restitutif : les accès distants peuvent ainsi être plus restreints ou plus ouverts en fonction des profils.

Rooms

Interdire l’accès à une pièce revient à interdire l’utilisation des appareils qui s’y trouvent. Sauf dérogation, ces appareils ne seront alors plus visibles ou accessibles dans le Restitutif.

Devices/Actions

La gestion des appareils est particulièrement pointue. Un premier niveau permet d’interdire ou d’autoriser l’accès à un appareil. Avec comme conséquence son utilisation possible ou non dans le Restitutif.

Un second niveau permet de statuer sur les actions possibles sur un appareil autorisé. On peut ainsi faire en sorte que des utilisateurs puissent uniquement mettre le mode ‘Réduit ou Confort’ sur un chauffage, et que d’autres puissent le passer en plus en ‘Hors-Gel et Économie’.

On peut alors facilement imaginer la précision des droits :

  • dans des familles, certaines actions interdites aux enfants
  • dans les entreprises, certaines actions interdites au personnel,
  • etc…

Une autre spécificité est la notion d’action protégée par mot de passe. Certaines actions sensibles peuvent alors être déclenchées uniquement par saisie préalable du mot de passe. Le Restitutif demandera à l’utilisateur d’introduire son mot de passe pour déclencher son action. En cas de saisie erronée, l’action demandée sera ignorée.

Nous n’avons pas dressé ici la liste exhaustive des possibilités offertes par ce module : cela pour permettre leur découverte à la commercialisation du produit.

Les Devices

Préambule

Lifedomus se décompose en 2 applications distinctes :

  • le Configurateur
  • le Restitutif

Notre équipe a choisi de vous présenter progressivement le Configurateur. Le Restitutif ne sera  présenté que plus tard, car son approche et son concept seront du jamais vu. De nombreux brevets ont d’ailleurs été déposés pour protéger cette innovation.

Devices

Les Devices sont accessibles à partir du Devices Manager. Il suffit de sélectionner l’appareil pour l’ajouter à la liste.

Il reste alors à le paramétrer. L’objectif reste que l’utilisateur puisse le faire soi-même. Bien évidemment, si cette partie semble malgré tout compliquée pour certains, cette phase pourra toujours être effectuée par l’intégrateur ou le professionnel qui aura réalisé l’installation. A chacun sa méthode et son approche.

Le mode Simplifié

Ce mode sert à :

  • désigner le nom de l’appareil
  • assigner un connecteur
  • sélectionner un emplacement
  • introduire les paramètres techniques en fonction du protocole (en KNX, les adresses de groupes)

Le mode Expert

Ce mode permet d’ajuster très finement toute une série de paramètres plus pointus :

  • les types manipulés (en KNX, les DPT et leurs formats)
  • les valeurs initiales, minimales et maximales autorisées de la donnée manipulée
  • les valeurs des pas (incrémentaux et décrémentaux) lorsque que l’on veut faire du ‘Up’ ou du ‘Down’ en pas à pas
  • le mode de rafraichissement de la donnée (au démarrage, cycliquement, temps réel, …)
  • les paramètres d’historique de la donnée pour les graphes statistiques (moyenne, somme, valeur minimale, valeur maximale) ainsi que leur durée de conservation dans le système

Tous ces ajustements peuvent bien évidemment se faire pour chaque propriété de manière distincte et totalement indépendante.

Le prochain article sera publié le 14 décembre et portera sur les utilisateurs et leurs droits.

(à suivre…)

Rooms & Devices & Multilingue

Lifedomus a pris parti de simplifier la déclaration des emplacements et des éléments qui s’y trouvent. Il suffit de déclarer ses pièces, ses appareils, et de lier un appareil à la pièce concernée. L’objectif est de réduire au maximum cette étape de déclaration.

Gestion des pièces et emplacements

En voici la description :

  • sur la gauche, la liste des pièces possibles. Cette liste est dépendante du type de projet créé (maison, appartement, hôtel, …).
  • sur la droite, la liste exhaustive des pièces déclarées
  • en avant-plan, le module de sélection des images (contextuel à la pièce sélectionnée). LifeDomus proposera nativement une large gamme d’images de qualité. L’utilisateur pourra bien évidemment enrichir cette liste avec ses propres créations.

Gestion  des appareils

En voici la description :

  • sur la gauche, la liste des appareils possibles. Cette liste est très fournie puisque pas moins de 80 types d’appareils seront supportés dès la version 1.0.
  • sur la droite, la liste exhaustive des appareils déclarés
  • en avant-plan, le module de sélection des images (contextuel à l’appareil sélectionné). Tout comme pour les pièces, le choix sera riche, de qualité et entièrement personnalisable.

Multilingue

Lifedomus est multilingue. Dans ce billet, les écrans présentés sont en anglais, mais chaque utilisateur pourra personnaliser la langue qu’il souhaite utiliser, ou la changer à tout moment avec un simple clic.

A noter que la langue est personnalisable et liée à chaque utilisateur : dans des familles ou des environnements (hôtels, bureaux, …) brassant plusieurs nationalités, Lifedomus supprimera la barrière de la langue pour une utilisation aisée.

(à suivre…)

Multi protocoles, KNX inclus

Lifedomus est multi protocoles. Il supporte, par exemple, les protocoles KNX, X10, Varuna3 et NUVO. D’autres sont déjà en cours d’intégration, comme Russound ou SqueezeBox.

Le choix d’un protocole se fait grâce à un connecteur. Lifedomus autorise le panachage de plusieurs protocoles et également l’utilisation de plusieurs connecteurs de même nature.

Un connecteur est alors associé à un appareil (une lampe L en X10, un thermomètre T en KNX, une sonde S connectée à une VARUNA3, …)

Ce procédé permet donc :

  • de combiner des appareils de nature et d’horizons différents (ex. superviser dans de mêmes pages un système multiroom NUVO, des lampes et appareillages X10 et KNX, une alarme VARUNA3 et ses sondes Oregon, par exemple)
  • de faire évoluer son installation sans devoir reprogrammer son superviseur (par simple ré-association de connecteur)
  • de regrouper des sites distants dans le même superviseur (ex. maison principale et résidence secondaire, hôtels, immeubles, sécurité à distance, …)
  • etc…

(à suivre…)