Nous avons vu dans l’épisode précédent que l’interface graphique du Restitutif était créée automatiquement à la suite de la configuration de son système (pièces, équipements, etc.). Dans ce nouvel épisode, nous allons découvrir la puissance de la personnalisation offerte par Lifedomus. Cette aspect de Lifedomus totalement innovant est par ailleurs protégé par un brevet.

Ajout d’un widget

Dans l’interface affichée par le Restitutif, on voit qu’automatiquement apparaît la liste des pièces dans le menu supérieur, les familles d’équipements dans la colonne de gauche, et chaque équipement dans le bandeau inférieur.

Lifedomus restitutif decouverte

Nous allons maintenant passer en mode édition. Notez que le mode édition peut être bloqué ou non pour chaque utilisateur depuis le Configurateur. Une fois le mode édition activé, on découvre 3 zones :

  • à gauche – c’est la définition du projet, le nom du projet, le choix pour le défilement du menu du haut (changement de page)
  • en bas – ce sont tous les widgets que l’on peut ajouter sur les pages
  • à droite – le récapitulatif des widgets sur la page en cours, pour pouvoir les supprimer un à un par exemple


Lifedomus restitutif personnalisation

La vidéo ci-dessous vous montre ces différentes zones et leurs sous menus associés en détails : widget vierge, éclairage/prise, motorisations, confort, mesures, sécurités, multimédia et web.

Image de prévisualisation YouTube

Widget pré-défini

Nous allons pour débuter ajouter un widget prédéfini pour piloter un circuit d’éclairage. Ce circuit est identique à celui qui se trouve dans le bandeau inférieur.

Image de prévisualisation YouTube

Dans cet exemple, le widget fait double emploi avec la fonction déjà présente automatiquement. Mais comme vous pouvez créer vos propres pages, c’est grâce à ces fonctions que vous allez pouvoir construire des pages avec tous les circuits d’éclairage, les motorisations, les zones de chauffage, etc. que vous voulez, ou que vous ne voulez pas !

Widget fonction simple avec appui

Dans ce second exemple, nous ajoutons un widget vierge pour piloter un circuit d’éclairage et dont le visuel est personnalisé.

Image de prévisualisation YouTube

Nous avons découpé l’image de fond pour en récupérer la partie correspondante au luminaire posé sur la table de nuit. Nous modifions cette partie de l’image pour la griser, et faire ainsi comprendre que la lampe est éteinte. Chez vous, vous pouvez beaucoup plus simplement prendre une photo de la pièce avec la lumière éteinte, puis la même chose avec la lumière allumée.

Nous installons le widget pile sur l’endroit où se trouve le luminaire. Puis, nous demandons à ce que lorsque ce circuit est éteint, de faire apparaître notre image grisée, et lorsque le circuit est allumé, de faire apparaître une image vide. Ce dernier effet nous laisse voir le luminaire allumée de la photo originale.

Pour résumer, avec ce widget vierge configuré simplement, on peut en appuyant sur un élément de la photo lancer une action, et modifier le rendu de la photo en conséquence !

Widget fonctions multiples avec gesture

Dans ce dernier exemple, nous allons vous montrer que l’on peut aller très loin avec un widget vierge ! Nous créons donc un grand widget vierge qui englobe les deux luminaires sur les tables de nuit de la photo.

Image de prévisualisation YouTube

La vidéo vous montre comment découper le widget en zones multiples, et comment affecter des fonctions distinctes à ces zones. Ici, nous n’avons pas utilisé de visuel. Le résultat est le suivant : ce widget à fonctions multiples permet d’allumer l’une ou l’autre des luminaires en faisant un geste vers le bas ou vers le haut.

On aurait pu pousser cet exemple plus loin en utilisant la zone centrale, entre les deux luminaires, pour faire une fonction supplémentaire : en glissant le doigt vers le haut, on allume les deux luminaires en même temps, en glissant le doigt vers le bas, on éteint les deux luminaires.

Comme vous le voyez, on peut aller très loin, et nous imaginons que ces quelques courts exemples vous ont déjà donné plein d’idées en terme d’interfaces très évoluées et très ludiques à la fois ! Et encore une fois, aucune programmation n’a été nécessaire et le tout se fait en quelques minutes à peine.

Dans le prochain épisode…

Les fêtes approchent et nous reprendrons nos épisodes de découverte de Lifedomus en janvier. Nous vous montrerons l’utilisation d’une caméra en tant que widget pour avoir un retour immédiat des ordres exécutés, la partie lecteur multimédia pour lire une vidéo dans son interface domotique, ou encore la consultation et l’affichage de ses consommations d’énergie entièrement personnalisable par équipement, groupe d’équipements, périodes, … A très vite !

L’équipe Lifedomus

Commentaires désactivés

Les commentaires sont fermés.