Dans notre épisode précédent, nous avons créé notre premier projet : la création de l’habitation et la déclaration d’un premier connecteur (une passerelle KNX dans notre exemple). Nous allons dans ce nouvel épisode créer les premiers équipements et découvrir le rendu dans le Restitutif.

La création des zones

Avant de créer les équipements, il va falloir définir les différentes zones de l’habitation : séjour, cuisine, chambres, extérieur… Le Configurateur propose toutes les sortes de pièces possibles, classées par types.

Image de prévisualisation YouTube

On voit dans la vidéo ci dessus qu’il est possible de personnaliser aussi bien le nom que l’image de la zone, très simplement, soit en piochant dans la bibliothèque du Configurateur, soit en uploadant vos propres photos. On peut bien entendu revenir quand on le souhaite sur le Configurateur pour modifier les photos associées aux zones, si on a changé sa décoration par exemple.

Notez la petite barre en bas de l’écran qui représente le clavier virtuel. La démonstration étant faite avec un clavier et une souris, nous n’avons pas utilisé ce clavier à l’écran. Mais si vous utilisez le Configurateur sur un ordinateur avec écran tactile, ce clavier virtuel prend tout son intérêt !

Ajout d’un équipement

L’ajout d’un équipement est aussi simple que l’ajout d’un bâtiment ou d’un connecteur comme nous l’avions vu précédemment. La vidéo ci-dessous vous le démontre en quelques étapes.

Image de prévisualisation YouTube

Nous avons ici défini deux équipements qui sont des circuits d’éclairage, avec un circuit simple (tout ou rien) et un circuit varié. Nous avons associé également les adresses de groupe KNX correspondantes pour l’allumage/extinction, la variation et les retours d’état. Nous ne l’avons pas fait dans cet exemple, mais d’autres adresses de groupe peuvent être complétées pour des fonctions supplémentaires comme le blocage, le forçage ou la minuterie.

Enfin, nous avons associé ces circuits d’éclairage à la pièce que nous avions précédemment définie. Nous avons donc une zone dans laquelle se trouve deux circuits, un varié et un non-varié, et Lifedomus en connaît les adresses de groupe. Nous lui avons donc donné toutes les informations nécessaires.

Restitutif automatique

Lifedomus ne nécessite qu’un travail de configuration. Il n’est pas nécessaire de passer à une autre application équivalente pour la création des interfaces graphiques dans laquelle il faudrait : créer les différentes pages des zones, appliquer une image de fond, ajouter les équipements de cette zone, lier les commandes de ces équipements aux équipements précédemment définis dans le Configurateur, lier les retours d’état, etc. Tout cela, certains doivent y être familier car c’est ce que proposait les solutions de contrôle et de supervision domotique jusqu’ici.

Chez Lifedomus, nous avons décidé de privilégier le quick&go en proposant le Restitutif automatique. La déclaration des zones et des équipements qui y sont rattachés suffit à construire automatiquement l’interface graphique et ce pour tous les appareils.

Image de prévisualisation YouTube

Comme vous le montre la vidéo ci-dessus, il suffit de lancer maintenant le Restitutif sur PC ou sur Mac pour voir apparaître la pièce que nous avons créé, le salon, et les deux circuits de lumières dans la liste des équipements. E si l’on ouvre l’application sur son iPhone, il en est de même immédiatement.

Synchronisation de tous les Restitutifs

Notez également que les différentes interfaces sont indépendantes : chacun peut naviguer dans le restitutif sans bloquer les autres utilisateurs. Lorsqu’une personne modifie par exemple l’état d’un circuit d’éclairage, tous les restitutifs sont mis à jour automatiquement si bien que chacun à vraiment une visualisation en temps réel de tout le système.

Il en est de même si l’on modifie quelque chose via le Configurateur. Si l’on ajoute par exemple une nouvelle prise commandée, celle-ci apparaîtra sur tous les Restitutifs immédiatement, sans devoir quitter et relancer les applications. Cela s’applique aussi bien que l’on soit chez soi ou à distance.

Dans le prochain épisode…

« Si le Configurateur crée automatiquement les interfaces graphiques, cela signifie que je ne peux pas les modifier ? » Et bien si ! LifeDomus  innove : le Restitutif se modifie par le Restitutif. On peut ainsi y modifier directement les images, les textes, ajouter des boutons des zones de « clics », ajouter des widgets, créer de nouvelles pages, … tout est possible ! A très vite pour le découvrir !

Commentaires désactivés

Les commentaires sont fermés.